AAP TECH NUMÉRIQUES BCOM

Boostez votre compétitivité avec l’AAP Tech Numériques bcom !

Source de financement

Seules les dépenses de R&D en lien avec l’utilisation des technologies et services de l’IRT effectuées dans le cadre du projet seront éligibles. Par ailleurs, les dépenses devront concerner des travaux réalisés en Bretagne.

Dépenses éligibles (selon le régime RDI SA.40391) :

  • Dépenses de personnel;
  • Consommables et petit matériel intégralement affectés au projet;
  • Amortissement d’équipements de R&D (neufs ou acquis moins d’un an avant la date de démarrage du projet);
  • Dépenses de sous-traitance (dont prestation de b<>com);
  • Frais de mission;
  • Frais indirects affectables au projet: 20% des dépenses de personnel;

Format de l’aide :

  • Subvention jusqu’à 45% des dépenses éligibles pour la PME (plafonnée à 200 K€).
  • Subvention jusqu’à 30% des dépenses éligibles pour la ETI (plafonnée à 200 K€).

Dans le cas d’un contrat de transfert de technologie avec b<>com, le Crédit d’Impôt Recherche pouvant être activé, il reviendra à l’expert-comptable de l’entreprise d’organiser le cumul de soutien (CIR + aide régionale).

Conditions principales

Afin de faciliter l’accès des PME et ETI bretonnes aux compétences et technologies numériques de b<>com, la Région Bretagne, dont le développement de solutions technologiques innovantes est une des ambitions, lance la quatrième édition de l’appel à projets Tech Numériques b<>com.

  • Vous souhaitez passer un cap en accélérant le développement d’un ou plusieurs de vos produits ou services ?
  • Vous recherchez des compétences et des plateformes dans les domaines de l’IA, la 5G, la cybersécurité, le traitement image/son, l’imagerie médicale, l’IoT, la réalité augmentée/virtuelle ou encore des technologies cognitives ?

Ne manquez pas cette opportunité d’innovation sur-mesure pour répondre à vos besoins via du transfert et licencing de technologies, ou du partage de savoir-faire. Le montant de la subvention peut s’élever jusqu’à 45% des dépenses éligibles pour faciliter l’accès des l’accès des PME/ETI bretonnes aux compétences et technologies numériques de b<>com.

Plusieurs PME bretonnes ont déjà franchi le pas et collaborent aujourd’hui avec les équipes de b<>com dans les domaines de la 5G, la cybersécurité et l’e-santé.

Nature de l’aide

Qui peut candidater ?

  • Les projets candidats ciblés sont des projets de R&D partenariale entre une PME ou une ETI localisée en Bretagne ou projetant de s’implanter en Bretagne et l’IRT b<>com.
  • Les entreprises en difficulté au sens du régime RDI SA.58995 ne sont pas éligibles.
  • Le budget total du projet devra être compris entre 40.000 € et 400.000€ et sa durée comprise entre 6 et 12 mois (ces montants et durées ne sauraient constituer des limites strictes).

Les étapes à suivre

  1. Contactez votre Pôle de compétitivité d’affiliation dès l’idée de projet pour une mise en relation avec b<>com.
  2. Des entretiens seront organisés avec l’IRT b<>com pour répondre aux questions des PME/ETI relatives à ses apports et compétences dans le projet au moment de son montage.
  3. Le porteur dépose son dossier auprès du Pôle Images & Réseaux et de son Pôle d’affiliation. Les Pôles valident l’éligibilité du projet et apportent des conseils pour la finalisation du dossier.
  4. Le porteur dépose son dossier finalisé auprès de la Région Bretagne. Après instruction, les projets retenus seront ensuite examinés par la Commission permanente du Conseil régional.
  5. Chaque projet sera ensuite accompagné par son pôle de compétitivité d’affiliation principale, présent en Bretagne : Images & Réseaux, ID4CARAtlanpole BiotherapiesPôle Mer Bretagne AtlantiqueValorialEMC2Vegepolys.

Les critères de sélection

  • L’intérêt du projet pour votre entreprise;
  • La qualité du partenariat envisagé avec l’IRT;
  • Le sérieux apporté à l’analyse économique, à la proposition de valeur et au montage financier du projet;
  • L’impact pour le territoire et l’adéquation aux objectifs visés par l’appel à projets;
  • Le caractère innovant du projet;
  • La gestion du projet (présentation, calendrier, outils de suivi et d’évaluation, communication, etc.);
  • Les retombées économiques et technologiques directes prévues sous forme de produits, procédés, services et technologies à même d’être mis sur le marché à court terme (18 mois après le début du projet) ;
  • Le dossier doit être complet et suffisamment détaillé pour permettre d’en faire l’analyse et de prendre une décision circonstanciée;

Financeur