AMI Rebond Industriel

Accompagner les territoires industriels confrontés aux mutations de la filière automobile et du transport dans une trajectoire de rebond
AMI-Rebond-industriel
  • Collectivité

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie des Finances de la Souveraineté industrielle et numérique, Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie et Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement, en charge de France 2030, ont annoncé ce jour le dispositif « Rebond Industriel ».

Les filières du transport, et en particulier la filière automobile, fragilisées par la crise sanitaire et les difficultés d’approvisionnement en composants critiques, nécessitent d’importants investissements et une refonte en profondeur des filières pour faire face au défi majeur de la transition vers le véhicule bas carbone, notamment électrique et à hydrogène.

L’ambition de France 2030 : produire en France, à l’horizon 2030, 2 millions de véhicules électriques et hybrides chaque année. Pour atteindre ce chiffre, le Gouvernement va amplifier la transition de l’industrie automobile au travers d’une stratégie complète d’investissement lourd aussi bien dans le déploiement des stations de recharges électrique rapide, le transport collectif, les nouvelles formes de déplacement et dans une nouvelle stratégie industrielle.

Conditions principales

Aligné avec les objectifs du programme Territoires d’Industrie, l’AMI « Rebond industriel » repose sur une méthode composée de :

 

  • Une offre en ingénierie, qui a deux objectifs :
    • d’une part le recensement exhaustif des projets industriels du territoire et un accompagnement des plus prioritaires d’entre eux (appui sur les aspects financiers, juridiques, administratifs, stratégiques, en fonction des besoins rencontrés) ;

Interne

    • d’autre part l’élaboration de feuilles de route thématiques à plus long terme sur les priorités identifiées pour le territoire (par exemple : plan de diversification économique, plan d’actions sur les sujets formation / compétences, sur le foncier productif, l’attractivité du territoire, etc.) ;

 

  • Une offre de financement (subventions et avances remboursables) qui permet de soutenir à brève échéance les projets à fort potentiel nécessitant un financement public et ne trouvant pas de relais de financement privé.

Financeur